L’avenue des Combattants, à Genval, mène un combat depuis près de quinze ans. Le comité de quartier demande des mesures pour limiter le trafic de transit et pour sécuriser l’avenue au bénéfice des usagers faibles (piétons et cyclistes). La commune a prévu de débloquer un petit budget pour des interventions urgentes. Voici le catalogue de propositions du comité de quartier.

En 2008, à la suite à de multiples démarches démarrées dix ans plus tôt, le comité de quartier de l’avenue des Combattants avait remis une série de mesures pour des aménagements légers dans l’attente d’une réfection plus globale de l’axe. Ce dossier de 2008 (à télécharger ici:  plan de 2008) mérite une mise à jour, compte tenu de plusieurs éléments récents :
– les chantiers de la future gare RER et des Papeteries sont en cours, augurant d’ici peu une pression plus forte encore du trafic, pression qui ne manquera pas d’augmenter dans les années qui viennent ;
– le Val de la Rivière et la rue Vandercam se sont transformés en axe de transit : la circulation n’a cessé d’y croître, ces dernières années. Le matin, c’est un flot ininterrompu de navetteurs pressés qui traversent en trombe ces rues résidentielles pour dévaler ensuite l’avenue. La situation ne peut qu’empirer avec les développements prévus (Papeteries et gare RER) ;
– le périmètre doit être élargi à l’échelle du quartier, en comprenant d’un côté la rue Lannoye et de Rixensart, de l’autre le Val de la Rivière, Fontaine Fonteny et la rue Vandercam (voire jusqu’à la place Communale et rue des Déportés) au regard des enjeux précités. Ces deux quartiers sont intimement liés à l’avenue des Combattants.

Ces propositions ne sont pas alimentées d’un esprit « nimby », mais au contraire s’inscrivent dans toutes les recommandations des plans de mobilité (plan directeur de circulation pour Rixensart établi par Tractebel en 1994, Plan Intercommunal de mobilité concocté par Transitec en 2004). Elles visent à traduire dans les faits, dans des aménagements bien concrets et dans des plans de circulation clairement balisés la hiérarchisation des voiries telle qu’elle est définie par les plans précités. Si en 2004, Transitec estimait déjà que l’avenue des Combattants était une priorité pour la protection des piétons et pour renforcer son caractère résidentiel, cette priorité s’avère d’autant plus accrue en 2012, avec les développements de la gare RER et des Papeteries.

Pour dresser un nouvel état des lieux et avancer des propositions réactualisées, le comité de quartier a transmis à tous les membres de sa mailing-list le dossier de 2008, demandant à chacun de réagir (et d’en parler à ses voisins). Les rues Lannoye, Vandercam, Fontaine Fonteny et le Val de la Rivière ont été associés à ces réflexions. Une douzaine d’avis et de commentaires ont été collectés à cette occasion, complétés par une réunion du comité ouverte à tous. Cette note fait la synthèse des avis partagés: la télécharger ici: propositions réactualisées en 2012

Si l’ensemble des mesures proposées en 2008 restent d’actualité, nous nous permettons de les compléter et proposons de définir des priorités quant à leur réalisation. Nous insistons sur le fait que ces aménagements légers ne constituent que la première phase des mesures dites « urgentes » destinées à améliorer un tant soit peu la sécurité sur les trottoirs et aux carrefours. L’avenue mérite une réfection plus complète, plus globale. Son aménagement actuel date d’avant la fusion des communes. Un aménagement qui fêtera ses… 40 ans en 2013.

Publicités