150816TrottoirOn sent que l’on s’approche de la Fête à mesure que les habitants briquent leurs trottoirs. Cela va »blinquer » disait cette voisine. Mais comment le faire sans dommage pour l’environnement? Aux orties les désherbants! Vive les bonnes vieilles recettes à l’huile de bras. Voici les conseils de Bernard:

Plusieurs sites Internet vous expliquent comment procéder manuellement au désherbage des trottoirs depuis l’interdiction datant de juin 2014 de l’utilisation d’herbicides ou tout autre produit de synthèse sur les trottoirs ou sur les espaces proches de la rigole.

A vous de faire votre choix parmi le matériel qui vous conviendra le mieux. Votre choix pourra se porter sur une binette, un trident, un vieux petit couteau de cuisine, une pointe métallique de 3 ou 4 centimètres de diamètre, (un peu comme une pique à brochette), une petite brosse métallique, vos doigts, vos mains, pour l’arrachage… Vous pourrez aussi verser sur les herbes spontanées l’eau de cuisson de vos légumes. Elles ne résisteront pas à ce choc thermique. Certains préconisent l’usage d’un décapeur thermique à flamme ou électrique mais l’huile de bras n’est est-elle pas plus écologique ? Enfin, si vous souffrez des genoux ou du dos, pensez à utiliser un petit coussin protège-genoux en mousse.

N’hésitez pas à combler les trous qui résulteront de l’arrachage avec du sable fin. Si des nouvelles herbes viennent à y pousser, elles rencontreront plus de difficultés à s’y enraciner.

Bref, à chacun sa technique et ses outils privilégiés. Bon travail.

Publicités