Le 29 mai 2005, l’avenue des Combattants a vécu une fête qui sortait de l’ordinaire. Des concerts, des spectacles, des animations, des expositions ont formé un ensemble aussi étonnant que détonant, qui a attiré des milliers de visiteurs, bénéficiant d’un dimanche très ensoleillé.



Une fête conviviale
Une grande brocante s’est tenue dès le matin : les habitants de l’avenue des Combattants et quelques voisins des rues adjacentes avaient sorti les trésors cachés de leurs caves et greniers. Une quinzaine de  » bars clandestins « , des établissements temporaires que les habitants ont ouvert sur le pas de leur porte ou sur le rebord de leurs fenêtres, proposaient des rafraîchissements au public, d’autant plus prisés qu’il faisait beau et chaud.

De la petite restauration foraine était proposée le midi au Beau Site et Valentin, de la Genvaloise, proposait une paëlla devant sa boulangerie. Durant tout l’après-midi, des concerts ont animé le chapiteau, toujours au Beau Site. De multiples animations étaient proposées, notamment à destination des enfants.

C’était une fête des habitants
Une trentaine de familles se sont mobilisées pour organiser cet événement. Elles ont porté le projet, soutenues par une forte mobilisation du quartier. Cette fête bénéficiait du soutien notamment de la commune de Rixensart, du Centre Culturel, du Cercle d’Histoire et de l’association des Commerçants de la place Communale.

L’avenue a offert une promenade dans le passé, en affichant sur les façades et les grilles des maisons des vues anciennes et des notices historiques, rappelant le passé des lieux. Des visites guidées étaient aussi proposées par le Cercle d’Histoire, qui a édité une brochure sur l’avenue et ses adjacentes directes . Le patrimoine était mis en valeur, dont les sgraffites de Paul Cauchie et la villa du Beau Site, construite par l’architecte Paul Hamesse, maître réputé de l’Art Nouveau. Un jardin alpino-japonais, très étonnant, fut ouvert au public.

L’art envahit l’avenue
Le Mois des Arts, orchestré par le Centre Culturel de Rixensart, s’est ouvert par une exploration de l’avenue des Combattants sur le thème de la mémoire. L’ancienne boucherie de monsieur Collée a retrouvé son lustre d’antan grâce au coup de baguette magique d’une décoratrice de cinéma. Des toiles et des photographies ont envahi la vitrine et les étals. Un ancien hangar fut transformé en galerie temporaire pour exposer les œuvres des artistes sélectionnés pour le Mois des Arts.

L’avenue aux piétons
L’avenue des Combattants était fermée à la circulation durant tout ce dimanche, ce qui a permis au public de la découvrir sous un autre jour. Les enfants pouvaient jouer au milieu de l’avenue, les personnes âgées y déambuler en toute sécurité. Fermer l’avenue tous les jours serait impossible, mais sécuriser les trottoirs plus qu’ils ne le sont aujourd’hui permettrait de favoriser la promenade et la rencontre entre les habitants!

Publicités